Life

Entre pliages et sensibilité, Kureru

Claire, alias Kureru, est une amie architecte et une jeune femme talentueuse. Elle crée de très beaux bijoux dans lesquels on retrouve une grande part de sa sensibilité. Elle fabrique donc avec ses petits doigts de fée des bijoux en origami et plus particulièrement des boucles d’oreilles. Fan de son travail depuis déjà plusieurs années et propriétaires de plusieurs de ses créations, je vous propose de découvrir son univers, ses inspirations et comment elle a créé cet univers fort de symboles et avec une grande part d’enfance et de talent.

bannière little market.jpg

Comment t’es venue l’idée de faire des bijoux origamis ? Je faisais des origamis avant de me dire que j’allais en faire des bijoux. Ma mère est passionnée d’Art Récup, donc je pense que c’est venu de là, la voir faire des petits trucs, ça m’a donné envie d’en faire aussi. Depuis toute petite j’éprouve aussi une réelle affection pour la culture japonaise, mes premiers origamis viennent de cette période de mon enfance. J’ai commencé à faire des pliages pour passer le temps et à les faire de plus en plus petits. Plus tard, je me suis dit que ça pourrait être pas mal d’en faire des boucles d’oreilles. J’ai donc fait quelques bijoux en 2014, mais je ne les vendais pas, je les faisais uniquement pour les amis. Puis j’ai eu un accident en 2015, qui m’a forcé à m’arrêter pour une période de 3 mois. J’ai alors eu beaucoup de temps mais je ne pouvais pas bouger, faire des origamis est devenu pour moi une activité qui me détendait énormément, ça m’apaisait, aujourd’hui encore le pliage me fait tout oublier. Ça m’a beaucoup aidé et ça me permettait de trouver le temps moins long. La première collection de bijoux est du coup sorti de mon arrêt. Puis juste après, j’ai fait mon premier marché à Lunel,  spécialisé dans les Arts Récup. Durant ce marché, une personne du magasin Cultura est venue me voir pour me proposer de pouvoir faire un atelier chez eux. J’y suis donc allée quelque temps après, j’ai pu avoir de nombreux retours sur mes créations c’était génial et ça m’a motivé à continuer dans cette voie.

Avec quelle matière crées-tu tes bijoux origamis ? A la base j’ai commencé à en faire avec du papier calque, c’est le côté architecte, le problème c’est que c’était trop rigide. J’ai donc acheté du papier spécial origami, j’en ai aussi ramené de mon voyage au Japon il y a quelques mois. Maintenant je n’utilise que du papier origami. Mais par la suite j’aimerais lier mon travail à celui de ma mère et créer des bijoux en origamis à partir de matériaux de récupération comme du papier journal ou d’autres matériaux recyclés.

IMG_0582.jpg

En étant en papier origami, est ce que les bijoux ne sont pas trop fragiles ? Je les vernis donc ils ne sont pas fragiles par contre je déconseille de prendre une douche avec. Je pourrais les vernir plus mais je n’aime pas trop l’aspect plastique qui peut être désagréable pour la personne qui les porte, alors ils sont solides et résistants mais légèrement souples.

Tu es créatrice multisupport, qu’est ce que tu fais d’autres mis à part les bijoux ? Je n’ai jamais vendu d’autres objets que les bijoux origamis que je fais mais j’ai toujours aimé faire de la peinture, du dessin, des tableaux, des arts plastiques en général. Du coup je continue à en faire et je suis des cours d’arts plastiques. J’aime beaucoup ces moments car chaque semaine je découvre des médiums différents, qui me donne de nouvelles idées pour mes futures créations.

As-tu pensé à utiliser ces origamis avec d’autres arts ou pas forcément ? J’aimerais faire des toiles avec les origamis, pour l’instant les tests n’ont pas encore abouti. Pareil pour la sculpture, j’aimerai bien tenté avec les origamis, ce sera d’ailleurs le cas lors du prochain marché que je vais faire.

Quel sorte de bijoux crées-tu ? Je suis en train de trouver un moyen pour faire des colliers avec de très petits origamis protégés par une sphère en verre. Pour le moment je réalise essentiellement des boucles d’oreilles.

Je viens de voir que tu as beaucoup de papiers, comment ça se passe ? tu vends des modèles déjà réalisés en termes de forme et de choix de papier ou as-tu des commandes spécifiques ? Sur ma boutique en ligne il y a des photographies avec des papiers et des modèles de ce que je fais comme bijoux, ce qui me permet de faire du sur-mesure avec le papier et le modèle sélectionné par le client. J’ai 5 modèles, les grues, les poissons, les papillons, les french cocottes et les cocottes. Je laisse le choix  de ce que les personnes souhaitent en termes de motifs et de modèles.

De plus, par rapport à mon voyage au japon, je me suis rendue compte que les formes réalisées en papier ont des significations très fortes là-bas et je souhaite transmettre une petite partie de cette culture aux gens. Le sens est parfois très fort et très touchant, et mérite d’être partagé.

Par exemple la grue est un symbole de paix au Japon. A Hiroshima elle est très présente, lorsque tu arrives sur le site il y a un mémorial aux enfants morts de la bombe. Le mémorial est une petite fille qui tient une grue en l’air, cette petite fille avait 2 ans lorsque la bombe est tombée, elle a survécu à la bombe mais vers 8-9 ans elle a contracté une leucémie. La grue est un symbole de paix et de guérison, une légende japonaise dit « quiconque pliera 1000 grues de papier verra son vœu exaucé » la petite fille s’est donc dit « je vais faire 1000 grues et lorsque j’aurai réussi à les faire, je serais guérie ». Elle a commencé et est décédée avant d’avoir terminé, du coup ses copains de classe se sont mis à faire des grues pour arriver à 1000 grues de toutes les couleurs, ils les ont monté en guirlandes en emboîtant les grues les unes dans les autres pour lui rendre hommage. Dans le mémorial, des enfants du monde entier viennent avec des guirlandes de 1000 grues en origamis qu’ils ont fait à l’école et les accrochent dans un endroit ou il y a des boites en verre remplis de ces guirlandes. C’est juste magnifique. Il y a un musée de la bombe en face et on y retrouve les grues de la petite fille décédée, elles sont minuscules. Ça m’a beaucoup touché et d’autant plus de voir qu’il y a autant de sens dans ce symbole. J’ai envie d’expliquer cette histoire aux gens et continuer à diffuser ce symbole et ce message.

web2web3web4.jpgweb1

Du coup ou peut-on se procurer tes créations ? Cette année je fais le marché de Noël de Saint Gely du Fesc – à côté de Montpellier – le samedi 10 décembre. Il y a aussi le site et par la suite je vais chercher des boutiques de créateurs indépendants afin de leur proposer mes bijoux.

Comment envisages-tu la suite ? Pour l’instant c’est un passe temps, un loisir à côté de mon travail. Mais j’ai encore plein d’idées, de choses que j’aimerai faire et approfondir dans le domaine des arts en général. J’aimerai prendre davantage le temps pour pouvoir développer tous ces projets.

IMG_0777web.jpg

banniere-little-market

Pour retrouver ses jolis bijoux : Sa boutique en ligne

ou sa page : Facebook

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s