Life

Give me my donuts !

Il y a quelque temps j’ai découvert My Donut Montpellier via Instagram, après une première commande j’ai craqué pour une seconde, une troisième… il était temps d’aller interviewer ces 4 jeunes femmes qui se cachent derrière ces jolis donuts. Et il faut dire que normalement je ne mange jamais de donuts en France, car passant mes étés aux USA je connais les vrais donuts frais et n’avais jamais trouvé égal en France. Puis un jour j’ai découvert My Donut Montpellier

Je vous propose donc de retrouver l’interview de ces quatre jeunes femmes pétillantes, Sheila, Carine, Marina et Joséphine.

3-1499719112.jpg

Comment vous est venu l’idée de créer My Donut Montpellier ?

Cela a commencé il y a 2 ans avec un autre projet, qui était très – trop – gros, on s’est dit que vu qu’il n’était pas encore à notre niveau et qu’on allait commencer un peu plus bas. Vu que l’on aimait bien la pâtisserie en général et plus précisément cupcake, donut,.. Du coup pourquoi ne pas commencer par des donuts ? tout le monde aime ça, cela n’existait pas vraiment à Montpellier, donc cela pourrait être vraiment bien d’être les premiers sur Montpellier à faire des donuts maison. C’est une ville qui bouge, qui suit les tendances, donc si les donuts sont bons et que personne n’en fait, il fallait qu’on se lance.

Quand vous êtes vous lancées officiellement ?

Cela fait 7 mois, quand on a gagné le concours jeunes talents de Montpellier. On avait juste l’idée, même pas encore les recettes, mais nous nous sommes présentées et sommes arrivées deuxièmes du concours. Nous étions vraiment surprises et en même temps, on s’était dit que si l’on gagnait ce concours là, c’était que nous tenions une bonne idée.

2-1499718988.jpg

 

Aujourd’hui vous n’avez pas encore de local du coup vous avez décidé de distribuer vos donuts différemment, pour ceux qui ne le savent pas encore, comment vous trouve-t-on ?

On est sur les réseaux sociaux, pour commander des donuts cela se passe via notre site internet. Les commandes se font à partir de 6 donuts. Parfois les gens sont un peu tristes de ne pas pouvoir en prendre juste 1, mais pour nous il est difficile de faire autrement au niveau de la production. On en livre aussi à Bagel & U, c’est l’un de nos points de vente. Lorsqu’on a quelqu’un qui en veut seulement un, on essaie au possible de le diriger vers Bagel & U lorsqu’on les livre. Sinon le site internet est vraiment le meilleur moyen pour nous trouver ainsi que de manger des donuts surtout !

Comment est venu l’idée de sortir votre entreprise via les réseaux sociaux ?

De nos jours, tout le monde vie là-dessus, Snap, Instagram, Facebook.. c’est fréquenté. C’était la même chose pour notre premier projet, nous avions commencé à le développer de cette manière, via les réseaux sociaux. A partir de là, nous savions que les réseaux sociaux étaient hyper importants. On se force aussi à rester très actives, avec au moins une photographie chaque 2 jours pour ne pas être oubliées.

Chacune de nous est aussi sur les réseaux, il y a plein de restaurants, de cafés que nous avons connu comme ça, grâce aux réseaux sociaux et principalement Instagram. Le visuel est ce qui marche le plus aujourd’hui.

Par exemple, je regarde souvent ce qui se fait à Paris concernant les donuts. Justement une fois j’ai vu une photo de donuts sur Instagram, je les ai directement trouvé fantastiques et je suis allée en acheter dans la boutique dès mon passage à Paris.

16665562_249121832208345_8852472372475971943_o.jpg

Pour vous est-il important de voir ce qui peut se faire dans d’autres villes en termes de donuts ?

Je trouve qu’il est important de pouvoir goûter aussi ce qui se fait ailleurs, à Paris il y a trois boutiques bien distinctes de donuts faits maison. Il y en a une qui les fait au four, une autre avec un américain et une irlandaise, pour moi c’est mes préférés, et ensuite un autre groupe de jeunes. C’est essentiellement des boutiques créées et tenues par des jeunes, en même temps, c’est difficile de faire des donuts seul car cela demande beaucoup de préparation.

Justement cela vous prend combien de temps de préparer une commande ?

Pour une base de 6 donuts, il y au moins 2 heures de pousse en tout. Pendant ces deux heures on réalise les crèmes et les glaçages. Au final cela peut prendre 3 heures. La fin est la partie la plus rapide, on trempe le donut, on le fourre. On essaie vraiment d’amener le plus de textures, la crème, les biscuits…

On avait toutes des attentes et des envies différentes au début, en étant en groupe c’est génial car les idées avancent et se mélangent et en plus on a l’œil partout pour sortir un très beau produit. On a le retour de 4 personnes à chaque fois pour chaque donut.

 

Le local il arrive quand ?

On a lancé un KissKissBankBank pour demander une aide financière en plus de notre apport personnel afin de pouvoir avoir notre local. D’ici la rentrée on devrait avoir notre local dans le centre de Montpellier, pour le moment nous avons seulement un local de production qui est à Baillargues, donc on fabrique là-bas et on livre en centre ville.

Ce que j’aime beaucoup chez vous, c’est aussi votre recherche sur les parfums, par exemple le Canadien avec bacon et sirop d’érable, comment vous viennent ces idées ?

Pour le Bacon, c’est ma faute, j’ai vécu au Canada, le mélange sucré-salé est ma spécialité. Ensuite on a toute travaillé dans la pâtisserie et la restauration, on a donc des bases et on est de caractères assez créatifs. On aime aussi manger, on aime vraiment la nourriture, ça aide à créer des choses. On cherche tout le temps de nouvelles idées, par exemple demain on va encore tester des recettes. Au début on s’était dit que nous allions nous arrêter à maximum 15 goûts, finalement on en rajoute tout le temps. Du coup on a nos recettes par semaine, ça nous permet d’avoir un menu sans lasser les gens.

Le travail des goûts vient aussi de nos expériences, on a chacune notre pays de cœur, le Canada, la Corée, le Japon… cela se mélange avec nos origines, nos voyages, nos centres d’intérêts. C’est la même chose pour le visuel, on ne voulait pas quelque chose de banal, chacune de nos recettes se veut avec des goûts élaborés. On revisite les goûts, par exemple si on pensait faire quelque chose au M&M’s, on ne les prendrait pas tout fait mais on irait recréer le goût. On ne veut pas tomber dans le cliché du donut industriel, il doit être élaboré, pour se démarquer.

19780673_324556537998207_3163951840106572398_o.jpg

Les gens aussi peuvent être assurés que chez nous tout est frais et fait maison, les donuts sont fait le jour même, ce n’est pas congelé. On calcule même l’heure à laquelle on doit le faire, cela nous est arrivé de devoir refuser des commandes, on essaie pourtant de refuser le moins possible les commandes mais on veut tellement produire un donut parfait que l’on préfère refuser si cela va altérer le goût du produit.

Pour nous vendre un donut fait la veille, ce n’est pas possible. C’est la même chose que si l’on aller acheter une baguette dans une boulangerie, si on veut la manger le lendemain elle sera plus dure mais c’est notre problème par contre je n’apprécierais pas d’acheter une baguette dure, de même pour nos donuts. Au début, nous avions démarché des cafés pour avoir des points de vente, mais il y avait beaucoup de gens qui n’arrivaient pas à comprendre ce point-là. On a beaucoup douté en se demandant si c’était nous qui ne trouvions pas la recette. Mais en fait non. Les donuts doivent être fait le jour même pour être vraiment frais.

Et si vous pouviez donner des conseils à quelqu’un qui aimerait se lancer dans un projet similaire au votre ?

Tout simplement se lancer et avoir du soutien, notre famille et nos amis ont toujours était dernière nous. Même quand on a changé de projets, ils étaient là. Et puis même si tu n’as pas de soutien continue, trouves en !

Il ne faut pas lâcher, ce n’est pas parce qu’il n’y a rien ou qu’il y a un refus qu’il faut lâcher. Nous on part de rien, c’est plus dur, certes, mais même il y a toujours des solutions. Tu n’as peut-être pas d’argent mais tu as du temps. Il ne faut jamais baisser les bras et toujours continuer. Faut être positif et motiver, faut continuer, il y aura mieux qui va arriver, il faut voir le bon côté des choses.

Quand un projet de porte, tu te lèves Donut, tu manges Donut, tu dors Donut. Tous les jours on y pense, c’est pour cela qu’on sait qu’on ne va pas dans le mur, on aime ce que l’on fait. Avant de trouver la bonne recette, on en a fait des millions, nos familles nous disaient « ah c’est dégueulasse » il ne faut pas lâcher jusqu’à trouver la bonne recette. Il faut toujours continuer !

 

Pour découvrir My Donut Montpellier : Instagram Facebook & Site

Pour soutenir My Donut Montpellier dans l’achat de son local : KissKissBankBank

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s