Asie, Carnet de voyage

Takaragawa

Nos critères pour sélectionner notre onsen étaient compliqués, il nous fallait un onsen mixte en extérieur avec une belle vue, à moins d’un jour de Tokyo et qui accepte les tatouages. Finalement nous avons opté pour Takaragawa.
DSC05318
Tu ne sais pas ce qu’est qu’un onsen ? Découvre tout cela dans cet article : ici.
Facilement accessible depuis Tokyo, il nous a fallu une petite heure de train pour rejoindre la gare JR, puis attendre la navette gratuite de l’hôtel qui en 50 minutes nous transportait dans ce lieu incroyable. Une fois arrivés, nous voilà vêtus de nos tenues traditionnelles et prêts à affronter le froid pour rejoindre les bassins.
DSC05310IMG_9806IMG_9803DSC05333DSC05316DSC05323IMG_9819
En janvier sous des centimètres de neige, le lieu est incroyable. Plusieurs bassins : 3 bassins mixtes et un pour les femmes en extérieur, un bassin pour chaque sexe en intérieur avec une température variant entre 39°C et 65°C selon les bassins. Pour se rendre aux bassins il faut traverser un petit pont en bois et continuer quelques mètres dans la neige.
Les bassins ne ferment jamais, vous pouvez donc en profiter jour ou nuit. Si vous souhaitez y faire des photos, levez vous tôt, car il n’est pas autorisé de prendre des photographies lorsque les bains sont utilisés, par contre peu de personnes ont le courage de se lever à l’aube pour profiter seul des bains. C’était pourtant à cette heure-là un pur bonheur que d’être dans cette eau brûlante, sous la neige et avec une température extérieure de -16 degrés, seuls avec le bruit de la rivière et de la neige qui continuait à tomber.
Combien cela coûte ? 220 euros une nuit pour deux personnes. Cela comprend la nuit, l’accès aux onsen, ainsi qu’un repas traditionnel le soir et un petit déjeuner sous forme de buffet le matin.
A savoir : Il y a quelques années deux jeunes oursons sont venus se baigner dans les onsen et n’en sont jamais partis. Dans cette partie du Japon l’ours est chassé pour sa viande, la mère des oursons n’étant jamais apparue, le personnel de l’établissement a choisi de s’occuper des oursons, les nourrir dans un premier temps puis une fois plus grands ils leur ont créé une cage afin que les visiteurs puissent sortir en toute sécurité et que les ours puissent continuer à vivre et être nourris par le personnel. Nous ne les avons pas vu car la cage avait été couverte car il neigeait beaucoup mais je pense qu’il est important de comprendre pourquoi on peut voir des « ours en cage » à Takaragawa.
DSC05283
Pour réserver : le siteweb
Le Japon(1).jpg
Découvrir le Japon : Tokyo, Kyoto, Nara.

4 réflexions au sujet de “Takaragawa”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s